Le Buressois de janvier 2015

Ecrit par BUS sur . Publié dans Billets du BUS

Buressois_BUS

Voeu de BUS pour le groupe scolaire Léopold-Gardey: un projet partagé pour une école durable du XXIème siècle

 

Peut-on se satisfaire d'une réhabilitation superficielle, pour une efficacité énergétique mal évaluée sur la durée, sans repenser la structure d'un bâti conçu selon des normes obsolètes? A l'inverse, peut-on raisonnablement envisager une reconstruction totale, hors de prix et source de perturbations durable pour les enfants?

Ce que la liste BUS proposait dans son programme, ses élus continuent de le porter: compacter les locaux par le doublement du bâtiment principal, notamment par une structure bois. Cette option permet d'envisager un gain énergétique significatif et de repenser l'espace scolaire pour les activités des enfants et de leurs enseignants.
Dans un contexte financier difficile, la cession d'une partie du périmètre actuel pourrait être envisagée pour financer partiellement le projet, à la condition de conserver l'espace nécessaire au confort des enfants.
Le groupe scolaire accueille la moitié des enfants de Bures. Sa rénovation constituera sans doute le plus gros investissement de la commune pour la décennie à venir. BUS en appelle à une concertation de tou(te)s les Buressoi(se)s concerné(e)s pour imaginer ensemble un beau projet, durable et partagé. En tout état de cause, BUS y contribuera.
Nous vous adressons nos vœux les plus solidaires et chaleureux pour l'année 2015.
Francis Valenti et Alban Mosnier

Elus de BUS

Le Buressois, décembre 2014

Ecrit par BUS sur . Publié dans Billets du BUS

Buressois_BUS

Enquête publique sur le contrat de développement territorial (CDT) : exprimez-vous avant le 18 décembre !

 

Nous vous avons déjà dit nos réserves quant à la sincérité de cette consultation (voir BUS Infos2, ou le site de BUS  www.b-u-s.fr  ) : on vous demande de vous prononcer sur un projet de CDT obsolète, sans assurance d'un financement et sans phasage des opérations. Qu'est-ce qui sera vraiment réalisé et suivant quel calendrier ? 
Les maires et élus de la Caps ont voté une motion demandant quelques modifications, souvent nécessaires, au texte initial du CDT. Cette motion est annexée au CDT, sans obligation pour les autorités de tutelle de la prendre en considération. De plus, certains points essentiels sont omis : pas de volet social envisagé (par exemple, combien de logements sociaux prévu sur l'ensemble de la CAPS ?), réflexion incomplète sur les priorités en matière de transports (amélioration des RER existants plutôt qu’une nouvelle ligne 18 surdimensionnée ?).
Réforme territoriale : BUS met tout sur la table.
Merci aux nombreux Buressois qui ont participé à l’assemblée citoyenne organisée par BUS. Supposé à tort complexe, le sujet est à la portée de chacun. Cette réforme appelle l’attention de tous les citoyens en raison de ses conséquences : moins de démocratie, moins de services publics, moins de solidarités. 
Sur notre site, un petit clip peut entrer en matière, avant de consulter les fiches d’informations rédigées par BUS. 

Francis Valenti et Alban Mosnier 

Le Buressois, novembre 2014

Ecrit par BUS sur . Publié dans Billets du BUS

Buressois_BUS

Hommage à une femme debout

 
BUS vient de perdre une de ses figures fondatrices. Dominique Picard nous manque. Nous délivrons notre solidarité et notre affection à ses proches.
Que dire ? Sinon notre fierté de l’avoir eue à nos côtés. Sinon notre admiration, au souvenir de son engagement indéfectible au service de « l’humain d’abord ». Au souvenir de l’énergie inlassable qu’elle déploya en qualité d’élue au service de la collectivité. Au souvenir de son courage aussi, de sa combativité, face à la maladie en particulier, sans jamais rien perdre de sa capacité à être à l’écoute des autres. 
Femme engagée, elle était guidée par la conviction qu’une société plus juste, plus humaine est possible. Conviction partagée qui guide  notre action comme élus.  Au nom d’une vision de l’homme telle que l’exprime Eluard :

Bonne justice

C’est la chaude loi des hommes
Du raisin ils font du vin
Du charbon ils font du feu
Des baisers ils font des hommes 

C’est la dure loi des hommes
Se garder intact malgré
Les guerres et la misère
Malgré les dangers de mort
 
C’est la douce loi des hommes
De changer l’eau en lumière
Le rêve en réalité
Et les ennemis en frères
 
Une loi vieille et nouvelle
Qui va se perfectionnant
Du fond du cœur de l’enfant
Jusqu’à la raison suprême.
Paul Eluard (1950) © Gallimard           

Alban MOSNIER
Francis VALENTI

La prochaine Assemblée Citoyenne de BUS aura lieu vendredi 7 novembre à 20h (mairie salle du conseil). Elle aura pour thème la réforme territoriale, ses conséquences pour Bures.

Le Buressois, octobre 2014

Ecrit par BUS sur . Publié dans Billets du BUS

Buressois_BUS

La rentrée du Petit Nicolas à Bures-sur-Yvette

 

Texte commun BUS – Agir à Gauche 

Ecole des Quatre Coins, lundi 8 septembre 2014 à 8h20 :
« – C'est bien compris, Nicolas, ce soir je viens te chercher à 16h15, comme vendredi.
- Ah, bon ?
- Oui, tu restes à la récréation de l’étude, tu sais, mais après tu ne vas pas à l’étude.
- Mais, maman, si un jour je vais à l’étude, est-ce que je pourrai quand même rester à la récréation d’avant l’étude comme quand je ne vais pas à l’étude?
- … je n'ai rien compris à ce que tu viens de me dire …
-  …
- Bon, écoute Nicolas, je viens te chercher à 16h15 ce soir, voilà tout ! »

En elle-même, la réforme des rythmes scolaires n'est pas simple. Que dire de sa version buressoise* appliquée à cette rentrée? Un vrai casse-tête pour tous : enfants, parents, personnels des écoles et de la commune. En témoigne le dialogue – véridique  - reproduit ci-dessus.
Le 25 juin dernier, au conseil municipal, des représentants de parents sont venus exprimer, en termes mesurés, la colère et l’inquiétude de nombreux autres parents quant à la formule imposée par le maire.  Ce dernier les a écoutés distraitement, sans prendre la peine de leur répondre, ne serait-ce que par courtoisie. 
Pourtant, ce qu’ils disaient méritait d’être écouté, car cela annonçait la façon souvent ubuesque dont s’est déroulée la rentrée. La façon dont beaucoup l’ont vécue. Ce mois-ci, les élus d'Agir à Gauche et de BUS ont décidé de mettre leur espace en commun et de l’ouvrir à l’expression directe de parents et d’enfants. 

Verbatim :
« Pas de récréation dans l’après-midi et 2h15 de classe : est-ce moins de pression pour les enfants ? »
« L'organisation choisie n'a aucun sens en petite section »
« C’est nul la récréation gratuite : on ne peut pas jouer avec tous les copains »
« C’est trop cher, avec trois enfants ! »
« Je suis déçue par l’offre des TAP. »
« Je ne comprends pas la tarification qui est totalement illogique compte tenu de l'offre des TAP»
« Pourquoi n’y a-t-il pas eu de Projet Educatif comme dans d’autres communes ? »
« Les enseignants font une pause si nécessaire dans l'après-midi, mais les enfants ne peuvent pas se retrouver d'une classe à l'autre en récréation »


Convaincus qu’il n’est pas encore trop tard pour bien faire l’année prochaine, vos élus de BUS et d’Agir à Gauche seront particulièrement vigilants quant à la mise en place du comité de suivi annoncé par le maire. 

Patricia KASPERET, patricia.kasperet@bsy.fr
Alban MOSNIER, alban.mosnier@bsy.fr
Christian NIERMONT, christian.niermont@bsy.fr
Francis VALENTI, francis.valenti@bsy.fr 


* Pour mémoire : activités péri-éducatives (TAP) payantes, éparpillées dans la semaine, reléguées après les études, avec des horaires décalés entre maternelle et élémentaire. Restauration scolaire du mercredi réservée aux seuls enfants fréquentant le centre de loisirs l’après-midi. L’objectivité nous commande de prendre acte de la « récréation gratuite » de trente minutes offerte par la mairie. Grâce à la subvention accordée par l’Etat pour … les TAP ?

 

Le Buressois, septembre 2014

Ecrit par Sylvain Ruda sur . Publié dans Billets du BUS

 

Buressois_BUS

« Le géant américain traîne la commune de Bures au tribunal ! »

 

« Le contrat de délégation de service public pour la restauration collective dans la commune, signé en 2013, vient d’être renouvelé. Selon le souhait unanime du conseil municipal, ce nouveau contrat vise à privilégier le recours aux productions locales et les circuits courts de distribution.
Cependant, Mac Quick, société américaine de restauration collective, vient de le dénoncer et assigne la commune devant un tribunal arbitral privé situé aux Îles Caïman. Motif : ses intérêts auraient été lésés par une entrave « manifeste » à la liberté de commerce. Elle demande un dédommagement en vertu des dispositions du Traité de libéralisation du commerce transatlantique (TAFTA), signé en 2015 par l’Union Européenne et les Etats-Unis. »

Ainsi pourrait être rédigé l’éditorial du Buressois de septembre 2017, si le traité TAFTA est finalement signé dans les mois qui viennent. Négocié depuis des années dans le secret, ce traité contient des dispositions qui remettraient en cause jusqu’à la souveraineté d’une municipalité comme la nôtre.
Heureusement, les informations commencent à circuler et une prise de conscience s’opère quant aux dangers du traité. BUS s’engage résolument dans l’information de nos concitoyens et leur mobilisation contre le TAFTA.
Dans l’immédiat, nous vous donnons rendez-vous sur le stand de BUS au Forum des associations, dimanche 7 septembre.
Bonne rentrée à tous !
Francis Valenti et Alban Mosnier

Le Buressois, juin 2014

Ecrit par BUS sur . Publié dans Billets du BUS

Buressois_BUS

Rythmes scolaires : tout ça pour ça ?

 

Six réunions d’un « groupe de travail » pour imposer, in fine, la pire des solutions :
•    Activités péri-éducatives payantes, éparpillées dans la semaine, reléguées après les études (payantes) fréquentées par 1/3 seulement des enfants de l’élémentaire. Une façon de limiter la fréquentation des TAP ?
•    Fins d’activités péri-éducatives décalées entre maternelles et élémentaires : merci pour les familles !
•    Restauration scolaire du mercredi réservée aux seuls enfants fréquentant le centre de loisirs l’après-midi. En quel honneur ?
La colère de nombreux parents est justifiée. Nous la partageons et voterons contre ce projet. 

Francis Valenti, Florence Hulot, élus de BUS

Nous nous réjouissons de disposer d'un accès (modeste) au bulletin municipal, après 2 mois de silence. Retrouvez-nous sur www.b-u-s.fr .