Mon compte rendu très partiel et partial du Conseil Municipal du 25 mars 2015

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

par Jacques-Olivier Klein, (parmi les quelques irréductibles Buressois qui assistent aux conseils municipaux). 

Résumé

Budget

Le budget primitif constitue le gros morceau de ce conseil municipal. Budget caractérisé par une anticipation des contraintes financières présentes : mise en place des activités périscolaires, augmentation des dépenses de péréquation (FPIC, +40K€), diminution des dotations de l’Etat (-200K€) notamment. Le maire fait le choix d'une augmentation de la capacité de désendettement, du maintien du taux d'épargne brute à un niveau élevé au détriment des dépenses de fonctionnement et des investissements.

Nous connaissions déjà les conséquences sur le report de la rénovation de l’école Léopold Gardey (cf. tribune dans Le Buressois d'avril). Nous avons maintenant le détail des diminutions sur le budget de fonctionnement. J'ai noté : entretien des terrains (-51%) des bâtiments (-49%) et des voies et réseaux (-41%). Les parents d'élèves apprécieront spécialement le chapitre transport collectif (-41%) correspondant à la fin du remboursement de la carte optile et Imagin’R. Diminution globale des subventions aux associations (307K€ à 285K€) et tout particulièrement de la subvention au CCAS qui passe de 60K€ à 40K€. Tiens le budget communication, lui, augmente. Surprenant. Parmi les subventions : celles accordées au collège, permettant les voyages scolaires. Pour éviter tous risques de conflit d'intérêt, Francis n'a pas pris part au vote. Parmi les investissements envisagés : 

  • 151K€ pour Léo Gardey
  • 157K€ pour la grande maison,
  • 102K€ pour la sécurité du COSEC et du Centre Culturel Marcel Pagnol,
  • 40K € jeux du parc,
  • 152K€ pour la Maison de la Petite Enfance. 

D'autres points évoqués dans ce conseil : 

Ilot Mairie

A ce jour, 62 logements sont commercialisés. La fermeture de places de parking pendant les travaux va poser des problèmes. Utilisation provisoire du parking de la fac en bas de la voie Kastler. 

Marché

JFVigier avait envisagé un temps le passage en régie municipale mais il a fait machine arrière devant la difficulté de cette opération. A.Mosnier s’étonne que la société Nouveaux Marchés de France qui gère le marché soit intéressée pour poursuivre sa gestion alors qu’elle affiche un déficit 10K€. C.Durix répond « Comme dans toute société, la comptabilité est un art délicat où on ne fait pas ressortir de bénéfices, c’est valable au niveau de nos multinationales,… ».  A bon, ben si c'est normal. OK tout va bien. 

Citations pour la postérité

Je ne résiste pas à vous faire profiter d'un florilège de JeanFranVigirades, toutes de bonne foi et d’une élégance exquise : 

Le élus de gauche ont remercié Mme Ducrohet pour sa formation très sympathique en direction des élus sur les finances locales, "on a tous appris beaucoup de choses" a dit C Niermont. Réponse de JF-Vigier,« Ca n’a peut-être pas marché pour tout le monde ! ». Je suppose que c'était une blague.

G. Dellile pose deux questions au sujet des intérêts courus non échus et de l’augmentation des frais d’actes et de contentieux.   
JF Vigier bote en touche à chaque fois « C’est une question à poser en commission, moi j’ai noté vous voterez contre ce budget parce qu’il y a un montant important de contentieux. Voilà ! » Pas de réponse de fond, railler son interlocuteur, specimen de Vigirade ordinaire. En fait, il aurait peut-être dû y aller, lui aussi, à la fameuse formation. 

JFVigier annonce l’inauguration de la station de trail ce samedi ("en grandes pompes" lui a soufflé J. Mannesse) avec un cocktail. Et Vigier de préciser « Cocktail … sans alcool, … désolé Christian ! ». L'intéressé a dû apprécier la délicatesse de l'allusion.  

JFViger s’adressant à A. Mosnier au sujet du renoncement à passer le marché en régie publique « Il faut quand même qu’on se dise les choses M. Mosnier , il faut que tout le monde soit bien éclairé, votre parti, le parti auquel vous appartenez" (difficile de tomber plus à côté de la plaque) , "a érigé en dogme absolu… » Alban le coupe: «  Attendez je n’appartiens pas à un parti ! ». JFVigier « Celui que vous soutenez… »  (Si ce n’est toi c’est donc ton frère) « a érigé en dogme absolu le principe de la régie municipale. Il faut le dire, vous pouvez l’assumer, ça c’est de la théorie. Nous on est les mains dans le cambouis ».  Jean-Francois qui répare sa commune avec sa clé de 12. Attention au cambouis la prochaine fois que vous lui serez la pince. 

Comptes rendus des conseils municipaux

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

Conseil Municipal du 12 novembre 2014 spécial « réforme territoriale »

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

Ordre du jour                      logo-marianne

1- Projet de schéma régional de coopération intercommunale d’Ile de France (PSRCI)
2 -Tarifs occupation domaine public pour le Salon de l’instrumentation. 
3 – Acquisition d’une parcelle rue Charles de Gaulles. 
4 – Questions diverses : les classes transplantées, mise en place des rythmes scolaires, Travaux à l’école Léopold Gardey. 

Résumé

Tout en justifiant par certains aspects l’ambition d’une grande communauté d’agglomération à 800.000  habitants  le maire dénonce des contraintes et des interrogations trop importantes qui le conduisent à proposer de voter le refus du schéma proposé par le préfet de région. Cependant, il y ajoute la proposition de rejoindre la communauté d’agglomération Europe-Essonne. Des amendements ont été proposés par les élus de BUS et d’Agir à gauche. Ils ont été rejetés (à l’exception d’un oubli). Par ailleurs, le maire a refusé de séparer le vote contre la proposition du préfet et le souhait de s’associer à Europe-Essonne. En conséquence, nos élus, respectant le mandat qui leur a été donné lors de notre assemblée citoyenne, se sont abstenus. A l’issue du conseil, Philippe Janin rappellera que le maire de Massy, patron de M. Vigier, cherche depuis 15 ans à faire une grande intercommunalité autour de Massy, cette proposition n’est donc pas une surprise. 

Conseil municipal du 12 novembre 2014 – Au sujet de la réforme territoriale

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

bus_verbatimMonsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs,
Le projet d’intercommunalité que le conseil municipal examine ce soir fait l’objet d’un refus général, à Bures-sur-Yvette comme dans les communes concernées par le projet. En la circonstance, le conseil a la possibilité de formuler un avis très largement partagé et, nous le souhaitons sincèrement, unanime. 
C’est le résultat d’une volonté partagée qui a pu s’exprimer dans la réunion des élus le 29 octobre, à l’initiative de Monsieur le Maire.

Conseil municipal du 25 juin 2014 – Au sujet des rythmes scolaires

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

bus_verbatim[...], au nom de mes collègues des groupes de l’opposition, j’aimerais vous faire un petit propos qui ne sera pas bien long, mais qui tente de résumer notre point vue et notre sentiment sur la question. Etant entendu que nous regrettons de ne pouvoir le faire dans un débat contradictoire dans le cadre d’une délibération du conseil municipal, comme cela se fait et s’est fait dans d’autres communes.

Conseil municipal du 29 mars 2014 – Après les élections

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

bus_verbatimMonsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,
Au nom de nos amis de BUS, Madame Florence HULOT et moi-même vous adressons nos félicitations pour votre élection. La majorité des électeurs – 79 de plus qu’au second tour de 2008 – qui sont allés voter dimanche dernier se sont exprimés clairement : ils vous reconduisent à la mairie, notamment, avons-nous cru comprendre, pour vous permettre de réaliser enfin des engagements anciens, que vous avez renouvelés à l’issue de votre premier mandat.
Madame Hulot et moi-même souhaitons profiter de l’occasion pour exprimer des remerciements, formuler des souhaits et rappeler à quoi nous engage le mandat que nous ont confié les Buressois. Brièvement, rassurez-vous !