Conseil municipal du 29 mars 2014 – Après les élections

Ecrit par BUS sur . Publié dans Conseils Municipaux

bus_verbatimMonsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,
Au nom de nos amis de BUS, Madame Florence HULOT et moi-même vous adressons nos félicitations pour votre élection. La majorité des électeurs – 79 de plus qu’au second tour de 2008 – qui sont allés voter dimanche dernier se sont exprimés clairement : ils vous reconduisent à la mairie, notamment, avons-nous cru comprendre, pour vous permettre de réaliser enfin des engagements anciens, que vous avez renouvelés à l’issue de votre premier mandat.
Madame Hulot et moi-même souhaitons profiter de l’occasion pour exprimer des remerciements, formuler des souhaits et rappeler à quoi nous engage le mandat que nous ont confié les Buressois. Brièvement, rassurez-vous !

Nos remerciements vont d’abord aux 653 Buressois qui nous ont exprimé leur soutien dans les urnes. Bien entendu, nous les aurions souhaités plus nombreux encore. Mais n’oublions pas le chemin parcouru : il y a six mois BUS n’existait pas. Désormais, BUS fait partie du paysage. Et durablement. Notre association continuera à animer le débat citoyen, à rassembler nos concitoyens autour des valeurs de la gauche anti-libérale et laïque , avec une conscience partagée de l’urgence de la transition écologique. Notre démarche, nos propositions restent d’actualité. Elles ont guidé notre campagne, elles guideront les actions à venir de BUS. 
Dans cette logique, notre association donnera prochainement rendez-vous aux Buressois qui veulent se mobiliser toujours plus nombreux au service d’une commune plus solidaire et en particulier au service de ceux qui souffrent le plus de la politique d’austérité, de ceux qui considèrent que leur voix n’est plus entendue.
Nos remerciements s’adressent aussi à nos prédécesseurs à ce conseil. Pour la plupart d’entre eux, ils n’ont rien lâché, leur investissement au service des Buressois n’a jamais faibli. Ils nous ont soutenus durant cette campagne. Et ils continueront à le faire. Nous avons que nous pourrons nous appuyer sur leur expérience que tout le monde leur reconnait. 
Sans prétendre tirer des conclusions définitives d’un scrutin qui n’est pas terminé, nous faisons un constat inquiétant que vous partagez sans nul doute : l’abstentionnisme a atteint à Bures, comme partout, un niveau inédit  à une élection locale.  Cela nous appelle à assumer une responsabilité majeure que l’on soit de la majorité ou de la minorité : redonner au mot « politique » son sens le plus noble, à savoir la participation du plus grand nombre à la vie de la cité, au service de l’intérêt général. Reconstruire la confiance entre les citoyens et leurs représentants. La démocratie n’est pas en bon état. C’est certainement à l’échelon local que nous pourrons faire quelque chose de pertinent.
Dans ce contexte s’imposent à nous tous des devoirs : le devoir d’exemplarité, le devoir de cohérence entre les paroles et les actes, le devoir d’écoute de tous sans exclusive, le devoir de transparence des décisions prises. Soit dit en passant, des commissions investies d’une réelle marge de manœuvre, des conseils municipaux plus fréquents seront un signe encourageant. 
Nous pensons que cela passe aussi et surtout par une volonté sincère de développer l’implication des citoyens, en partageant avec eux l’information, en les associant à la réflexion et – aussi – à la prise de décision. 
Nous interviendrons dans ce sens à l’occasion de l’examen des prochains dossiers que le calendrier impose. Nous pensons en particulier à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Nous pensons aussi à l’ouverture prochaine de l’enquête publique au sujet du projet Paris-Saclay territoire Sud qui concerne directement la commune de Bures.
En notre qualité d’élus, Madame HULOT et moi-même nous engageons, auprès de l’ensemble des Buressois, à assumer pleinement et durablement le mandat que nous ont confié les Buressois. Sans complaisance, mais avec sérénité.  
Nous vous remercions de votre écoute et souhaitons le meilleur pour les Buressois.