Immobilier à Bures : la machine s’emballe, les riverains dégustent !

Ecrit par BUS sur . Publié dans Actualités du BUS, Billets du BUS

bsy_eboulement

Photo: les éboulements causés par le chantier Oceanis rue Kastler (21 octobre 2016)
« Grand Cœur », « En Apart’E », « le Clos Boisé », la « résidence Sépia » : des noms supposés faire rêver. Pour certains riverains, un cauchemar absolu.   
Rue Kastler, dans la pente côté Sud, le groupe Océanis a reçu un permis de construire pour 39 logements. Depuis le début, le chantier patauge. Et pour cause : il est traversé par des sources. Une piscine qui ne désemplit pas. Dès le début, les riverains se sont inquiétés auprès de la mairie. Sans succès. Jusqu’à ce que des glissements de terrain fissurent une dépendance de 40 m2 et que, le 6 octobre au soir, celle-ci s’effondre dans le chantier. 
Intervention des pompiers, hospitalisation d’un riverain victime d’un malaise, apparition de fissures dans certaines maisons en surplomb du chantier. Un événement grave qui n’a fait l’objet d’aucune communication. Pas de communiqué, pas de photo du maire sur les lieux. Silence embarrassé. 
Pouvait-on ignorer la présence de sources souterraines? Il suffisait de se renseigner auprès des habitants, des personnels des services municipaux. Ou de lire le panneau historique placé dans la rue. Dès lors, était-il responsable de délivrer un permis de construire dans cette zone? Quelles garanties avaient été demandées au promoteur concernant l’étude préalable des sols? 
La spéculation immobilière est-elle l’avenir de notre commune? Alors que la révision du PLU est engagée, les Buressois attendent des réponses de leur maire.  
Texte de la tribune des élus de  BUS pour le Journal des Buressois de novembre 2016
Francis Valenti
Alban Mosnier