La Caisse des écoles est en sursis ! A moins que …

Ecrit par BUS sur . Publié dans Actualités, Coups de coeur / Coups de gueule

Coups_de_gueuleElle a eu chaud ! Lors de la dernière assemblée générale, Monsieur le Maire (président du comité de la Caisse des écoles) envisageait de condamner à court terme la Caisse des Ecoles. Face à l'opposition des parents d'élèves présents, de l'élu de BUS membre du comité, du représentant du préfet, il a dû y renoncer. Pour combien de temps ? 

C'est un fait, depuis plusieurs années, la Caisse des écoles fonctionne à petit régime, son comité ne comprend plus que deux parents. Déplorant le "désengagement" des parents dans leur ensemble, Monsieur le Maire se considérait contraint de tirer la conclusion à ses yeux inévitable: programmer la mort de la CDE en transférant ses activités aux services de la mairie. Cela concernait en particulier la gestion des études dirigées. A ce propos, un autre argument était évoqué: la simplification administrative, puisqu'il serait dès lors possible de n'éditer qu'une seule facture pour les parents.

Dans un premier temps Monsieur le Maire voulait vider la CDE de toutes ses activités et annoncer sa mort clinique dans trois ans, comme le prévoient les textes. Par la suite, il n'envisagea plus que le transfert des études dirigées, ce qui revenait à reporter la mort clinique initialement envisagée. Finalement, il se replia sur l'idée de surseoir d'un an à toute décision: pas de transfert d'activité, intégration dans le comité des parents volontaires présents à l'AG, rendez-vous dans un an pour vérifier si la désaffection des parents se confirme. 

La Caisse des Ecoles bénéficie donc d'un sursis. Enfant scolarisé ou pas, scolarisé à l’école primaire ou au collège, quiconque est attaché à cette institution ancienne peut y adhérer, contribuer à son financement par une cotisation ou un don, participer activement à ses activités. Redonnons-lui les couleurs et le dynamisme qu'elle avait il n'y a pas si longtemps !

La Caisse des Ecoles, de quoi s’agit-il ?

C’est en 1867 que Victor Duruy, ministre de l’Éducation nationale, avait proposé de reconnaître légalement les caisses des écoles et d’octroyer une subvention pour chaque création réalisée par les communes. C’est en 1882, avec Jules Ferry, que le cadre juridique de la CDE est mis en place et l’adoption de la loi sur l’enseignement primaire obligatoire a pour corollaire d’obliger chaque commune à créer une caisse des écoles.

Ainsi l’article 1 des statuts précise que : « La Caisse des Ecoles assure la définition de toute politique éducative, culturelle, sociale et sanitaire que ses membres jugent nécessaires, ainsi que leur harmonisation et leur coordination ».
Etablissement public communal, elle bénéficie d’une subvention municipale. 

Quelles sont les activités de la Caisse des écoles ? Comment y adhérer ?

Brochure diffusée par la mairie, avec le formulaire d’adhésion, la description des activités : [PDF] 
Page dédiée sur le site internet de la mairie : [LIEN-ICI]  

Prochain rendez-vous organisé par la Caisse des écoles : la « Petite foulée », samedi 30 mai 2015, à partir de 14h. Tous les enfants des écoles de Bures viennent courir.

Bon à savoir

Dans Le Buressois du mois de mai 2015, les élus de BUS et Agir à Gauche consacrent une tribune commune à la Caisse des écoles.  [LIEN-ICI]

BUS a envoyé un courriel à Madame Bodin, 3e adjointe chargée des Affaires scolaires, périscolaires et de la Petite Enfance. Ci-joint : [PDF]

FV