Laïcité

dossier_du_BusSommaire :

•    Une image pour tout dire ou presque [+]
•    Enjeux : la laïcité, point final » [+]
•    Une définition synthétique de la laïcité pour commencer [+]
•    Pour approfondir avec Henri PENA-RUIZ [+]
•    Pour approfondir avec d’autres [+]
•    Faux amis de la laïcité [+]

UNE IMAGE POUR TOUT DIRE OU PRESQUE

laicite_pour_tout_dire

 Source : http://librepensee04.eklablog.com

ENJEUX

« La laïcité, point final » ! 

En septembre 2013, Vincent Peillon, alors ministre de l’Education nationale présentait sa Charte de la laïcité (1). Depuis, elle est en principe affichée dans tous les établissements scolaires. 
Durant le mois de janvier 2015, le ministère de l’Education nationale organisait une consultation (2) sur le programme de l'enseignement moral et civique (EMC). Un temps appelé "enseignement de la morale laïque", puis "enseignement laïque de la morale", cet enseignement, a du mal à trouver un intitulé consensuel. Le terme "laïque" sera-t-il réintroduit? A suivre…

Survinrent alors les tragédies de Charlie Hebdo et Hyper Casher. Et retentit la rengaine de la responsabilité – dans tous les sens du terme – de l’école et de ses personnels. L’école coupable, l’école panacée tout à la fois. L’école à la fois menacée de l’intérieur et rempart contre une menace globale désignée en la circonstance : le djihadisme, le radicalisme exclusivement islamiste, enfant naturel et monstrueux de ce qu’il est coutumier de nommer « communautarisme » (3)

N’a-t-on pas sous-estimé une menace plus globale et plus ancienne ? A savoir l'offensive du religieux contre l'école laïque. Intégristes de toutes religions bras dessus, bras dessous.  Exemple récent, après la mobilisation contre le mariage pour tous, les appels au boycott de certaines écoles par des catholiques et des musulmans dans une délicieuse convergence contre l'ABCD de l'égalité. Offensive devant laquelle le gouvernement actuel a reculé. 

L'affaire de la mise à pied provisoire – annulée ensuite – d’un enseignant de l’académie de Strasbourg (4), outre une réactivité fébrile et inconséquente de l’institution,  nous rappelle que la loi de1905 ne s'applique pas dans les départements d'Alsace et Moselle sous statut concordataire. La République presque "une" et presque "indivisible". Dans ces départements, le "blasphème" est puni par la loi. L'idée que le blasphème est condamnable est répandue bien au-delà des frontières de trois départements. Dans de nombreuses têtes aussi. Celles de tous les Charlie « oui, mais », auxquels l’éditorial du Charlie Hebdo paru le 14 janvier oppose un catégorique : « la laïcité, point final » (5)

Comment expliquer cela ? Comment expliquer qu’une telle offensive du religieux ait été possible dans le pays de la loi de 1905 ? Faillite éducative exclusivement? Peut-on honnêtement faire l’impasse sur les libertés prises par les représentants de l'Etat républicain avec le principe de laïcité.  Les exemples se succèdent, indépendamment de la couleur politique, comme autant d’encouragements à attaquer la laïcité. 

Qu’on se souvienne des propos d'anthologie de Sarkozy vantant les "racines chrétiennes de la France" au Latran en 2007 et affirmant: "[...] Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. [...] ». 

On se rappellera aussi la présence de Manuel Valls, premier ministre, à Rome lors des cérémonies de canonisation de Jean-Paul II en avril 2014, accueilli par les huées de pèlerins français, les ingrats. Ainsi que l’hommage rendu, à Notre-Dame-de-Lorette le 11 novembre 2014 (6),  par le président de la République aux morts de la première guerre mondiale. Il y évoque les « soldats  de toutes origines, de toutes nationalités, de toutes conditions, de toutes religions ». Il oublie juste une catégorie : les athées, ceux que de belles âmes compatissantes nomment « non-croyants », au même titre que les non-voyants. 

Si un chef de l’Etat républicain affiche une telle vision de la société comme uniquement constituée de croyants, s’il conforte l’idée que l’espace social et public est forcément le lieu du dialogue exclusif (de l’affrontement souvent) entre les religions, comment s’étonner que la laïcité ait du mal à résister aux offensives convergentes de ses adversaires ? Alors que dans son principe, depuis 1905, la laïcité consiste fondamentalement à n’accorder aucun privilège public à une quelconque religion, pas davantage à l’athéisme d’ailleurs. Elle assure la neutralité de l’espace public tout en faisant de la sphère privée le cadre de la plus absolue liberté de pensée. 

Dans ces conditions, il nous a paru nécessaire, par cette rubrique du site de BUS, de rassembler des éléments qui aident quiconque s’y intéresse à  retrouver le sens du mot « laïcité ». Sans adjectif, ni « ouverte » ni « fermée », ni « molle » ni « dure ». La laïcité tout court.

FV 



(1)    « La vocation de la charte affichée dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, est non seulement de rappeler les règles qui nous permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire, mais surtout d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter
La laïcité de l’École n’est pas une entrave à la liberté, mais la condition de sa réalisation. Elle n’est jamais dirigée contre les individus ni contre leur conscience, mais elle garantit l’égalité de traitement de tous les élèves et l’égale dignité de tous les citoyens. Refusant toutes les intolérances et toutes les exclusions, elle est le fondement du respect mutuel et de la fraternité.
C’est le rôle de chacun d’entre nous et c’est la mission de l’École républicaine, de faire partager ces valeurs qui nous élèvent et nous rassemblent ». 
http://www.education.gouv.fr/cid73666/charte-de-la-laicite-a-l-ecole.html
La page propose de multiples liens, notamment vers des commentaires très utiles : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Actu_2013/06/2/charte_de_la_laicite_commentee_270062.pdf
(2)    http://eduscol.education.fr/consultations-2014-2015/events/programmes-denseignement-moral-et-civique/ . Consultation sur Internet, plus que dans les établissements où les consignes aux chefs d’établissement ont été particulièrement tardives.  
(3)    http://www.education.gouv.fr/cid85796/lancement-du-site-internet-www.stop-djihadisme.gouv.fr.html : « Le Gouvernement a lancé, mercredi 28 janvier 2015, un site Internet dédié : www.stop-djihadisme.gouv.fr . Ce site s’adresse au grand public, aux proches de jeunes (professeurs, associations) ainsi qu’aux jeunes eux-mêmes. Pédagogique, il permet aux citoyens de mieux cerner les enjeux et moyens de la lutte anti-terroriste et de la prévention de la radicalisation. Il met à leur disposition des outils pratiques : infographies, vidéos de témoignages et affichette».  La vidéo mise en ligne  ne laisse pas indifférent. 
(4)    http://www.lemonde.fr/education/article/2015/01/15/un-professeur-de-mulhouse-suspendu-pour-avoir-montre-en-classe-des-caricatures-de-charlie_4556719_1473685.html 
(5)    Editorial reproduit sur ce site : http://antoineleaument.fr/2015/01/18/ledito-de-charlie-hebdo-dont-les-medias-ne-vous-parlent-pas/ 
(6)    http://www.elysee.fr/videos/discours-a-l-039-anneau-de-la-memoire-de-notre-dame-de-lorette-11nov/ (à partir de 2mn 40)


UNE DEFINITION SYNTHETIQUE DE LA LAÏCITE POUR COMMENCER

Par écrit :

Par Henri PENA-RUIZ, préface à un ouvrage édité par l'Education Nationale en 2004 (Le guide républicain). http://www2.cndp.fr/laicite/guide.htm 

Laïcité, valeur de l'école républicaine

Le principe de laïcité, qui exprime les valeurs de respect, de dialogue et de tolérance, est au cœur de l’identité républicaine de la France où tous les citoyens ont à vivre ensemble. La laïcité est à la fois un idéal politique et le dispositif juridique qui le réalise. L’idéal vise à la fondation d’une communauté de droit mettant en jeu les principes de liberté de conscience, d’égalité, de priorité absolue au bien commun. Le dispositif juridique assure et garantit la mise en œuvre de ces principes en séparant l’État et les institutions publiques des Églises, et plus généralement des associations constituées pour promouvoir des particularismes. 

La distinction juridique du public et du privé est essentielle car elle permet de concilier sans les confondre le sens de l’universel qui vivifie la sphère publique et la légitime expression individuelle ou collective des particularités qui se déploie à partir de la sphère privée. 

La laïcité est un idéal de concorde : elle recouvre l’union de tout le peuple sur la base de trois principes indissociables inscrits dans le triptyque républicain, qu’elle explicite et spécifie au regard de la diversité spirituelle des citoyens : la liberté de conscience, que l’école publique entend asseoir sur l’autonomie de jugement, l’égalité de tous sans distinction d’options spirituelles ou de particularismes et sans aucune discrimination, l’universalité d’une loi affectée exclusivement à la promotion du bien commun. Ainsi comprise, la laïcité, c’est le souci d’exclure tout privilège mais aussi tout facteur de dépendance ou de mise en tutelle. 

Elle constitue le cadre qui rend possible la manifestation de la diversité sans morcellement communautariste de l’espace civique, préservé à la fois comme fondement de paix et comme horizon d’universalité. Attentive à l’émancipation de la personne humaine sur les plans intellectuel, éthique, et social, la laïcité l’est par là même à la justice de l’organisation politique comme fondement d’un monde commun à tous par-delà les différences.
Source : http://www2.cndp.fr/laicite/presentation.htm

En video :

▶ Laïcité – Henri Peña-Ruiz – Vidéo Dailymotion.

toujours par Henri PENA-RUIZ (en moins de 8 minutes).

POUR APPROFONDIR AVEC HENRI PENA-RUIZ
Son dernier ouvrage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dico_laiciteQuatrième de couverture

Unique par son ampleur, ce dictionnaire est une véritable encyclopédie de la laïcité.

Les religions sont-elles dangereuses ? Non, si elles n'engagent que les croyants. Oui, si elles prétendent à nouveau dicter la loi commune. Les fanatismes religieux d'aujourd'hui sont inquiétants. Face à eux, un seul rempart : la laïcité. Une laïcité contestée par les nostalgiques des privilèges publics des religions. Pourtant elle fournit à des hommes d'origines très diverses un cadre commun universel, délivré des traditions rétrogrades. Ainsi elle les unit tous en conjuguant le respect des différences et l'émancipation de chacun.

Histoire, géographie, philosophie, littérature, théologie, sociologie, droit font de ce livre une véritable encyclopédie de la laïcité. On s'y promènera « à sauts et à gambades » pour en comprendre le sens et l'enjeu, admirer ses héros, goûter les beaux textes qu'elle a inspirés, mesurer sa dynamique aux divers points du globe.

Dictionnaire amoureux de la laïcite, Plon, février 2014, 910 pages , 25€

Vous pouvez commander cet ouvrage à la librairie Liragif, 15 square de la Mairie,
91 190 Gif-sur-Yvette, 01.69.07.78.04, contact@liragif.com . Site : http://www.liragif.com/ 

Ses dernières conférences :

•    Conférence en Alsace pour la MAIF (novembre 2014) :
« La morale laïque : des repères universels »
https://www.youtube.com/watch?v=TrbfQgrW7nM 

•    Intervention au colloque organisé par l’Académie des banlieues (octobre 2014)
« Laïcité et services publics »
https://www.youtube.com/watch?v=0I962xIRSew 

Son blog : 

http://blogs.mediapart.fr/blog/henri-pena-ruiz

•    Un entretien publié dans l'Humanité :

http://www.humanite.fr/henri-pena-ruiz-le-fanatique-ne-tient-aucune-distance-entre-son-etre-et-ses-croyances-564853

 


Dates, textes fondamentaux, définitions

  • La laïcité en quelques dates, frise chronologique: [PDF]

Source: Assemblée Nationale

  • Les textes fondamentaux de la laïcité: [PDF] 

Source: La Documentation Française

  • Abécédaire de la laïcité: [PDF]

Source: Assemblée Nationale


POUR APPROFONDIR AVEC D’AUTRES

Conférence de Jean-Luc MELENCHON au théâtre Dejazet, le 12 janvier 2015, sur le thème "Laïcité et paix civile": http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/01/12/conference-laicite-et-paix-civile/
 
Laïcité : les débats, 100 ans après la loi de 1905, La Documentation française, 2005.
Il y a dix ans  déjà, la commission Stasi avait réfléchi à la question de la laïcité…
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/d000095-laicite-les-debats-100-ans-apres-la-loi-de-1905 

Encore une image
  laicite2
Couverture illustrée par Jean Effel du livre Laïcité de Jean Cornec, 1965


FAUX AMIS DE LA LAÏCITE

Le collectif contre l’islamophobie en France
http://www.islamophobie.net/articles/2014/08/14/le-ccif-vous-propose-la-laicite-pour-les-nuls 
L’extrême droite…
http://ripostelaique.com/category/resistance-republicaine-3 
Parmi d’autres…