Publicité municipale pour les élections primaires de la droite et du centre

Ecrit par BUS sur . Publié dans Actualités, Actualités du BUS

Lettre ouverte au maire de Bures-sur-Yvette 

Le 21 novembre 2017

Monsieur le Maire,
 
Vous avez publié, en bonne place sur le site internet de la mairie, une information municipale concernant la tenue de la "primaire ouverte de la droite et du centre" le 20 et le 27 novembre 2016.

Vous y expliquez les modalités de participation et indiquez l’adresse des deux bureaux de vote mis à disposition des organisateurs (salle du conseil et école des 4 Coins). Vous affichez un numéro de téléphone, sans préciser aux Buressois que ce numéro renvoie, non pas aux services de la mairie, mais au "service de renseignement de la primaire de la droite et du centre" et que, qui plus est, il est payant (0,12€ la minute).
Ce type de scrutin, en lui-même, relève de la décision souveraine de partis politiques et représente un investissement militant tout à fait respectable. Les modalités en sont pour l’essentiel précisées dans une circulaire du ministère de l’Intérieur.
 
En revanche, la façon dont vous en faites la publicité – avec un statut d’information officielle municipale – appelle une objection majeure de notre part : en la circonstance, vous engagez de façon bien cavalière l'ensemble de vos administrés. Nous nous permettons donc de vous rappeler que vous êtes le maire de tous les Buressois. A l'exception du maire de Massy, vos collègues des communes environnantes ont jugé plus conforme à leur mandat de ne pas engager ainsi la communication de leur mairie sur ce terrain.
 
La circulaire du ministre de l'intérieur, datée du 22 février 2016, précise que "les mairies sont libres de répondre aux demandes de mise à disposition de locaux, de personnel communal ou encore de matériel électoral (urnes ou isoloirs) qui leur seraient adressées par des partis en vue de l'organisation d'élections primaire sur le territoire communal". Elle dispose en outre que "des personnels de mairie pourront être mis à contribution, notamment pour l'ouverture et la fermeture des bureaux de vote, le nettoyage des locaux, la récupération des urnes et le démontage des isoloirs. Il appartiendra aux mairies de fixer les conditions de rémunération de ces services".
De là découlent nos questions:
- des personnels ont-ils été mis à disposition? Dans l'affirmative, combien? Pour quel volume horaire? Pour quel coût assumé par les organisateurs?
- dans cette hypothèse, quelle sera la rémunération des personnels concernés? Pourquoi n'a-t-elle pas fait l'objet d'une information, sinon d'une délibération, au conseil municipal du 26 septembre dernier?
 
Recevez, Monsieur le Maire, nos plus cordiales salutations,
 
Francis Valenti & Alban Mosnier, Elus de BUS